Le secret caché de la loi d'attraction - commentaires et notes du livre audio #2

Publié le par Emma

Comment arrivez-vous à la compétence inconsciente ?

On commence tous tout en bas et on monte, petit à petit. Il faut d'abord consciemment appliquer cette information. Il faut "penser" comment l'appliquer. Pour passer à l'inconscient il faut, 3 méthodes :

  • en le faisant, encore et encore, au niveau de la compétence consciente. (avec le temps et l'entrainement, cela deviendra un réflexe. Pour rester dans l'analogie mathématique, comme pour les divisions ou les multiplications.). La banque de connaissance, le fait de savoir, quand c'est totalement internalisé et que l'on n'a pas à y penser davantage.
  • En observant quelqu'un d'autre le faire, d'où l'avantage d'avoir un mentor. (le singe, comme nos enfants ou nous, apprenons en regardant d'autre faire).

D'où la nécessité d'avoir une haute volonté d'apprendre et de changement.

Si les gens échouent, c'est parce qu'ils n'écoutent pas les bonnes personnes, des meilleurs. Il faut avoir les bons professeurs. Mais de plus, c'est aussi car ils n'ont pas le bon indice d'enseignabilité : faible volonté d'apprendre ou de changer. Il faut aussi passer assez de temps sur la compétence consciente pour arriver à la compétence inconsciente. Il faut désapprendre ses anciens modèles / conditionnements néfastes et les remplacer par les nouveaux.

Il ne faut pas trop passer de temps sur le comment, mais se concentrer sur le pourquoi.

remarque :

on ne peut construire en hauteur qu'en fonction de la solidité et de la profondeur des fondations. (cf architecture).

"Tout ce que l'on a à faire c'est donner l'ordre, et cela va arriver, avec une vitesse étonnante !"

remarque :

les livres peuvent être des mentors, même les romans. Car ce sont des histoires qui sont arrivées à des personnes, avec des informations précises. D'où, quand on lit, il faut faire attention à ce que l'on lit, soit faire attention à ce que l'on choisit comme mentor.

Donc si je veux être une auteure de SF, il faut que je lise des bio sur Tolkien, etc. J'ai envie de dire aussi sur mon idole, Emma Thompson, Seri S. Tepper. Mais aussi, comme je le sens : William Shakespeare, Leonardo Da Vinc, Asimov ...

Les livres sont magiques, sont puissants, car ils donnent à notre cerveau ce qu'il faut pour apprendre, par les sens, les sentiments et émotions. Les livres ont un grand pouvoir.

Références :

série Kung fu avec David Carradine. Série sur un moine shaolin.

On voit bien ici qu'il apprend en regardant et en s'entrainant, encore et encore ....

De plus, le kung fu tire ses connaissances non seulement des autres arts martiaux, mais aussi des manières de combattre des animaux.

(Maintenant que j'y pense, les maitres shaolin, c'est comme maitre Yoda ... c'est sur eux qu'il faut prendre modèle).

Comme pour le kung fu, ici, les bases sont le plus importants, et c'est là qu'il faut se focaliser. Car avec de bonnes bases, on peut devenir un maître Jedi ou Shaolin.

illustration pour ancrer les connaissances.

Il donne également de bonnes "citations", que j'aurai pu reprendre, mais bon ... ce sera peut-être pour une autre fois ....

^^

remarque :

  • On ne peut pas passer à la leçon suivante tant que l'on n'a pas intégré et assimilé la leçon actuelle.
  • "Il n'y a pas de bien ou pas bien, tout ce qui compte c'est que vous soyez heureux ou satisfait !"

Quels désirs avez-vous ? Quels souhaits avez-vous ? Que voulez-vous ?

Pensez-y ....

Publié dans spiritualité

Commenter cet article